top of page

Aujourd’hui, les sculpteurs de tampon de bois, les imprimeurs et les producteurs de couleurs, soit environ 3000 familles organisées en communautés représentent   20.000 personnes à vivre de cette activité. Avec plus de 23 millions d’artisans, le secteur de l’artisanat est le deuxième employeur en Inde.

La sculpture sur bloc de bois se fait entièrement à la main et exige des années d’apprentissage pour acquérir la maîtrise de cet art. L’impression au bloc exige un travail physique qui requiert patience et ingéniosité.Les blocs de bois  sont trempés dans de l’huile pendant 10 à 15 jours pour ramollir le bois.

Le procédé d”impression est généralement effectuée dans des installations en plein air mais également dans les maisons. Elle fournit une source de revenus à de nombreuses familles et constitue une approche écologique positive permettant la production textile en Inde rurale. C’est aussi une méthode de production décentralisée, suivant la philosophie de Gandhi consistant à maintenir le plus de personnes dans son environnement traditionnel.

On appose le tampon de bois en le frappant sur le tissu afin d’y laisser la trace de la ciselure. Deux techniques peuvent être employées :

Les Bagris au graphisme plus épais et volumineux et les Dalus où l’esquisse des contours du tampon est ensuite emplis de couleurs.

Chaque couleur utilisé pour l’impression du tissus fait l’objet d’un tampon. Le bloc de contour ou ‘rekh’, est le plus complexe et il est réalisé en premier.. Ensuite vient le bloc de remplissage ou ‘datta’ et éventuellement le bloc de couleur obstruant les contours des motifs appelé ‘gud’ selon le schéma de couleurs utilisé. 

Housse de coussin "Venice" 40cm x 40cm

25,00 €Prix